La saison culturelle

Laissez-vous porter par votre curiosité. Laissez-vous guider par la créativité des artistes. Découvrez des destins surprenants, des vocations chanceuses, des spectacles bien vivants. Bref, venez rêver, rire et vous émouvoir... avec la saison culturelle !

Destination émotion en 2018-2019…

Entre destin et vocation, la saison culturelle vous parlera de vies choisies ou subies. De femmes et d’hommes libres ou enchaînés qui ont décidé de leur parcours ou qui se sont laissé guider au gré du vent, comme les aigrettes du pissenlit. Le théâtre, la danse ou la musique, les spectacles jeune public ou les seuls en scène agiteront les esprits, apaiseront les tensions, provoqueront l’émotion !

Billetterie
Du mardi au vendredi de 14h à 18h30 et les jours de représentations (1 heure avant le début du spectacle).
Tél. : 01 48 26 45 00 – Mail : saison.culturelle@epinay-sur-seine.fr
Tous les détails des spectacles sont sur la plaquette de la saison culturelle.

Suivez l’actualité de la Maison du Théâtre et de la Danse et les bons plans culturels de la Ville sur la page Facebook Maison du Théâtre et de la Danse –MTD.

Et pour l’actualité musique, rendez-vous sur la page Facebook Pôle Musical d’Orgemont –PMO.

La musique, c’est fantastique

Les artistes programmés, chacun dans leur style, vont vous emballer avec, pour commencer, la jeune Hoshi et sa fameuse marinière. Une semaine plus tard, c’est Grand Corps Malade qui vient à Épinay pour un rendez-vous slam de haut vol. En mars, la pop ensoleillée de Patrick Fiori vous sortira de la torpeur de l’hiver. Puis Florent Vollant vous entraînera au cœur d’un Québec magique et méconnu.

La danse, c’est tendance

Pour commencer, savourez Léo Ferré, Corps Amour Anarchie de la compagnie canadienne PPS, une belle et délicate création entre danse et musique. Dans un style très différent, mais tout aussi envoûtant, admirez Carmen Flamenco, un spectacle de danse et de musique endiablé. En octobre, traquez les a priori avec We Love Arabs, une chorégraphie loquace, satirique et drôle. Lumières vives et colorées, énergie communicative, danse hip-hop et musique pop : en janvier, dégustez le cocktail In the Middle créé par Marion Motin. Embarquez ensuite pour un audacieux voyage de sensations avec 9, de la compagnie Cas public, qui repousse les frontières du silence en dansant la langue des signes.

De l’amour côté cour

Débattre de l’importance des petites choses de la vie, s’émerveiller de détails, ça commence avec l’histoire d’amour et d’amitié de la pièce Petite dynamite écrite par Abi Morgan. Puis, changement d’univers en décembre avec Franito, un spectacle burlesque et tendre où il est question des rapports mère-fils, à l’espagnole… Passons aux choses sérieuses en janvier avec En réalités, une pièce qui reprend les témoignages recueillis par Pierre Bourdieu dans son ouvrage La Misère du monde. Puis place au vaudeville qui décoiffe entre quiproquos en cascade et énergie rock’n’roll avec La Dame de chez Maxim.

Sacrés destins côté jardin

Si le théâtre permet de voir le monde à travers différents prismes, à se forger un esprit critique, J’ai bien fait ? est l’occasion de s’interroger et de se défaire de nos certitudes. Le monde n’est pas toujours facile à accepter dans Les Misérables de Victor Hugo, mais c’est par l’entremise de marionnettes miniatures que la belle et poignante histoire politique, sociale et philosophique vous est contée ici. Enfin, le destin d’une petite fille qui rêve de devenir astronaute devient un plaidoyer pour l’égalité des sexes et l’accomplissement d’un destin dans Une cosmonaute est un souci dans notre galaxie.

Des seuls en scène, quelle aubaine !

L’Ombre de la baleine projette, avec humour et émoi, les souvenirs d’enfance de Mikaël Chirinian grâce à Noël, son double en marionnette. Puis La Vedette du quartier met en scène Riton Liebman qui raconte ses heures de gloire dans une thérapie sincère et comique. Ces deux histoires cathartiques rapportent les résiliences de ces héros du quotidien.
Poursuivons avec des humoristes en commençant par Jeanfi décolle ou le parcours hilarant d’un steward qui monte… qui monte ! C’est ensuite au tour de Kevin Razy, célèbre youtubeur, de vous faire rire dans sa Mise à jour – sans tabou – de la société.

Trois rendez-vous pour les p’tits loups

Vos enfants et vous aviez adoré la dernière création de Monsieur Lune ? Alors ne manquez pas Le Dernier Jour, un concert illustré drôle et tendre, plein de souvenirs d’enfance. Les tout-petits, dès 1 an, pourront eux aussi aller au théâtre pour voir Mademoiselle rêve, une création poétique visuelle et sonore sur le cycle de la vie. Puis, dès 2 ans, c’est Le Petit Bain qui les plongera dans un monde de mousse amusant et délicat.