Dossier de février – Rénovation urbaine, immergez vous dans la ville de demain

La Ville s’engage dans un nouveau programme de rénovation urbaine d’envergure. Si, lors d’une première phase, c’était le Centre-ville qui avait profondément évolué, c’est désormais au tour des quartiers d’Orgemont et de La Source-Les Presles de se transformer, tout en finalisant les interventions du premier programme de l’ANRU au Centre-ville. Pour vous permettre de découvrir comment la Ville va changer dans les prochaines années, quatre Forums de la Rénovation Urbaine, ouverts à tous, vont être organisés en février et mars.

RÉNOVATION URBAINE : DES FORUMS IMMERSIFS POUR TOUT SAVOIR

Pas facile d’imaginer son quartier entièrement rénové, surtout lorsque les projets s’inscrivent dans le long terme. Voilà pourquoi la Ville organise quatre Forums de la Rénovation Urbaine, le 11 février et les 11, 24 et 25 mars. En rencontrant tous les acteurs, en visualisant les projets grâce à des casques de réalité virtuelle et en participant aux nombreuses animations, découvrez en avant-première le futur de votre ville !

Démolitions, constructions, création d’espaces verts, réaménagement des voiries, ouverture de lieux culturels ou de gymnases, réhabilitations d’écoles… il est parfois difficile, pour les habitants, de se rendre compte de l’ampleur des changements qui les attendent dans leur quartier. Voilà pourquoi la Ville organise les Forums de la Rénovation Urbaine les 11 février et les 11, 24 et 25 mars prochains. Chaque Forum est concentré sur un quartier :
Le 11 février, de 10h à 18h, le Forum se tiendra à l’Espace Nelson Mandela et sera centré sur les projets du quartier de La Source-Les Presles, notamment le futur espace Jeunesse.
Le 11 mars, de 10h à 18h, le Forum aura lieu au gymnase Félix Merlin et portera plus spécifiquement sur l’avenir du quartier d’Orgemont.

Enfin, les 24 et 25 mars, l’Espace Lumière accueillera le Forum de clôture et reviendra sur les temps forts des deux premières éditions, tout en présentant les opérations du Centre-ville.
Lors de tous ces événements, vous aurez la possibilité, d’abord, de vous immerger dans la ville de demain. Vous pourrez également aller à la rencontre des différents acteurs des projets et obtenir des réponses à vos questions auprès des urbanistes et des bailleurs concernés par la rénovation urbaine. Ces Forums seront également l’occasion d’échanger quant à l’aménagement des futurs espaces publics.

Pour le côté ludique, vous pourrez découvrir des déambulations musicales, un spectacle aérien, un bar à objets ou participer à la création d’une fresque végétale collaborative. Des ateliers Lego© ou Kapla© seront organisés pour les enfants. Les enfants qui seront aussi au coeur d’une table ronde consacrée à « la Politique éducative dans un contexte de profondes transformations urbaines ». Enfin vous aurez l’occasion de poser un autre regard sur votre ville grâce à des films thématiques (environnement, éducation, mémoire du quartier) et une exposition photo. Une occasion unique de découvrir et de mieux comprendre l’ampleur des projets, pour chaque quartier…

QU’EST-CE QUE LE NPNRU ?
Le NPNRU, c’est l’acronyme de Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain. C’est un dispositif coordonné par l’Agence Nationale pour le Renouvellement Urbain (ANRU). Ce programme va permettre d’importants travaux, sous l’impulsion de la Municipalité et de Plaine Commune, sur les logements, la voirie et le cadre de vie. En tout, 433,5 millions d’euros vont y être consacrés (principalement financés par l’ANRU et les bailleurs). Ce programme ambitieux a pour but d’améliorer le cadre de vie dans ces quartiers et de repenser leur organisation, leurs équipements, écoles, lieux de culture, gymnases, etc. Ce sont des projets à long terme qui vont s’étaler dans les 10 à 15 prochaines années.

 


La Source-Les Presles fait sa révolution verte

LE CONSTAT

Un quartier qui s’est urbanisé au gré des opportunités et qui s’organise aujourd’hui comme une mosaïque entre grands ensembles et zones pavillonnaires.
• Beaucoup d’impasses et de petits chemins, qui compliquent les déplacements quotidiens des habitants.
• Un manque important d’espaces verts publics et un quartier propice aux fortes chaleurs estivales.
• Un centre commercial de proximité enclavé et l’absence d’une véritable centralité de quartier.

LES SOLUTIONS 

Donner vie à un véritable coeur de quartier, espace de vie sociale, commerciale et culturelle pour les habitants.
• Faciliter les déplacements dans le quartier, par la création d’une nouvelle rue et par la réorganisation des voiries existantes.
• Réintroduire la nature en ville, en créant de nouveaux espaces verts.
• Moderniser et diversifier l’habitat.

LES PROJETS PHARES

Créer un véritable coeur de quartier par la démolition du centre commercial existant, l’aménagement d’une nouvelle place publique autour de laquelle graviteront de nouveaux commerces, de nouveaux logements et des équipements rénovés (écoles, crèche-PMI, Maison du Théâtre et de la Danse). Ce futur coeur de quartier sera desservi par une nouvelle rue, reliant la rue Henri Wallon à la rue de la Justice, puis l’avenue de la Marne à la rue de l’Avenir.
• Démolition du 38-50 rue du Commandant Bouchet pour créer un nouvel espace vert public, requalifier la rue Eugène Delacroix et reconstruire une résidence de quatre bâtiments comprenant 93 logements et un parking en sous-sol.
• Démolition du parking silo (bailleur ICF La Sablière) et de la station-service avenue de la Marne, permettant la construction de nouveaux logements, la création d’un espace vert public et celle d’une nouvelle rue permettant de relier l’avenue de la Marne à la rue de l’Avenir. L’offre de stationnements résidentiels du bailleur ICF La Sablière sera reconstituée au sein d’une nouvelle « centrale de mobilité », qui comprendra des stationnements pour les voitures, les deux-roues, ainsi que des services adaptés aux modes de transports plus durables qui se développent.
• Démolition de la barre du 2-12 rue Jean-Philippe Rameau (le relogement des locataires est d’ailleurs en cours), pour permettre la reconstruction de nouveaux logements sociaux et en accession à la propriété avec parkings en sous-sol. La rue Jean-Philippe Rameau sera également remise en circulation jusqu’à la rue de l’Avenir et un nouveau parvis sera aménagé pour l’Espace Nelson Mandela.
• Rénovation de plusieurs résidences (comme celles d’ICF La Sablière rue de l’Avenir pour lesquelles les travaux ont déjà démarré). Dans les prochaines années, ce sera au tour de la résidence des Presles-Maupas rue de la Justice d’être totalement réhabilitée, les locataires bénéficieront également d’une modernisation des espaces extérieurs de la résidence.

QUELQUES CHIFFRES CLÉS
287 logements démolis
871 logements réhabilités
369 nouveaux logements diversifiés (accession à la propriété, logements sociaux et intermédiaires)
2,8 ha d’espaces verts publics créés
1 nouvelle rue créée, sur l’emplacement de l’actuelle allée Carpeaux, pour introduire un nouvel axe estouest, reliant la rue Henry Wallon à la rue de l’Avenir
1 équipement public relocalisé : l’espace Jeunesse de La Source-Les Presles
2 équipements publics restructurés et rénovés : l’école maternelle Jean Jaurès Nord et la crèche- PMI des Presles


Orgemont : redonner tout son potentiel au quartier

LE CONSTAT

• Des logements locatifs construits durant les années 1950 et qui sont aujourd’hui vieillissants.
• Un quartier composé de nombreuses impasses, enclavé du reste de la ville, entre les voies ferrées et la Seine.
• Des équipements (écoles, commerces, bâtiments publics) peu visibles depuis l’espace public, dont la place doit être confortée.

LES SOLUTIONS 

• Prolonger le Parc central pour en faire une colonne vertébrale « verte » irriguant l’ensemble du quartier.
• Améliorer la qualité des logements existants et diversifier par de nouvelles constructions.
• Restructurer et moderniser les équipements publics
• Ouvrir le quartier et favoriser les déplacements piétons et cyclables.

LES PROJETS PHARES

Sur le secteur Gros buisson, 465 logements vont être réhabilités et résidentialisés par Clésence. 30 logements de ce même bailleur seront bientôt démolis. La restructuration de l’école maternelle Gros Buisson débutera prochainement avec notamment la création d’une extension et d’un parvis permettant une meilleure accessibilité de l’équipement.
• Les quelques commerces situés rue de Lille laisseront place à de nouveaux logements. Le prolongement des rues d’Armentières et de Lille permettra le désenclavement d’un Gros Buisson aujourd’hui peu accessible.

Sur le secteur nord Marseille, 366 logements de Seine- Saint-Denis Habitat seront réhabilités et résidentialisés. En tout, 354 logements de la Sarvilep et 36 logements de Seine-Saint-Denis Habitat sont amenés à être démolis. De nouveaux logements seront construits. Le groupe scolaire Jean-Jacques Rousseau connaîtra un programme ambitieux de restructuration. Le Parc central d’Orgemont sera conforté.
• Sur le secteur central Obélisque sont prévus des travaux de réhabilitation concernant 655 logements (dont une première tranche de 422 logements démarrant prochainement) et la restructuration de l’offre commerciale présente aujourd’hui sur la dalle rue Félix Merlin.
• Au sud de la rue Félix Merlin, seront réhabilités 290 logements de CDC Habitat Social. 464 logements de la Sarvilep vont être démolis pour laisser place à de nouveaux logements. Autour d’un large prolongement du parc central d’Orgemont seront relocalisés ou créés plusieurs équipements publics (dont les écoles élémentaires Anatole France et Alexandre Dumas, et la maternelle Dumas).

QUELQUES CHIFFRES CLÉS
1 193 logements démolis
1 904 logements réhabilités
1 750 nouveaux logements (en accession à la propriété, logement social ou intermédiaire)
3,3 ha d’espaces verts publics
Plusieurs interventions envisagées sur les équipements dont des équipements publics restructurés (le groupe scolaire Jean-Jacques Rousseau et l’école maternelle Gros Buisson) et trois établissements scolaires relocalisés (les élémentaires Alexandre Dumas et Anatole France et la maternelle Alexandre Dumas)


Centre ville : redonner à la seine sa place centrale

LE CONSTAT

Les travaux de la première phase de renouvellement urbain ont permis de faire en sorte que le Centre-ville retrouve un fonctionnement « normal », en supprimant les coursives et passerelles sur lesquelles cheminaient les piétons. Ils ont également permis de lui redonner sa fonction fédératrice (grâce au centre commercial l’Ilo, à la médiathèque Colette, à la réhabilitation des commerces rue de Paris…), de moderniser l’offre de logements et les espaces publics.
• Le quartier tourne toujours le dos à la Seine.

LES SOLUTIONS 

• Asseoir le rayonnement du Centre-ville en le connectant davantage à son environnement et notamment aux berges de Seine.
• Poursuivre l’amélioration et la diversification de l’habitat

LES PROJETS PHARES

• L’esplanade François Mitterrand (face à la Mairie) va être entièrement repensée : les locaux entre la rue de Paris et l’esplanade vont être démolis pour laisser place à un espace plus végétal et favoriser une liaison facile entre la rue de Paris et les berges de Seine.
• L’îlot dit du Marché (situé à l’angle entre les rues de Paris et du Maréchal Maison) est restructuré et enrichi de commerces. Une séparation plus claire entre espaces publics et privés sera créée, tandis que les halls sont restructurés et résidentialisés. 98 logements vont être réhabilités et 11 nouveaux appartements verront le jour sur les coursives. Démarrés en 2022, les travaux doivent s’achever l’été prochain.
• Le 11-15 rue Dumas sera démoli (175 logements) pour laisser place à des logements diversifiés plus bas et qui contribueront au renouveau architectural du Centre-ville.


3 questions à … Hervé Chevreau – Maire d’Epinay-Sur-Seine 

Pourquoi engager la Ville dans une seconde opération de rénovation urbaine ?
Après la transformation profonde qu’a connue le Centre-ville au cours de mes deux premiers mandats, je suis très heureux de voir les premiers chantiers de la seconde phase de rénovation urbaine démarrer. Au fil des années, chantiers après chantiers, Épinay-sur-Seine est devenue une ville à vivre. Les coursives et passerelles en Centre-ville ont laissé place à des espaces publics apaisés, l’habitat a été profondément requalifié et la construction de l’Ilo, de la médiathèque Colette ou encore l’arrivée du tramway 8 ont permis de gagner en dynamisme et attractivité. Cette transformation va se poursuivre sur les quartiers d’Orgemont et de la Source-Les Presles. À Orgemont, c’est un projet de rénovation urbaine sans précédent qui s’engage.

En quoi va-t-elle consister ?
D’abord en une intervention forte sur les logements qui sont aujourd’hui particulièrement vieillissants, mais aussi sur l’ensemble des équipements scolaires du quartier. Faire face aux enjeux du réchauffement climatique est aujourd’hui primordial, s’appuyer sur le patrimoine arboré et le développer encore davantage apparaît être une nécessité. L’idée : permettre aux habitants de vivre dans un grand parc.

Le quartier de La Source-Les Presles va-t-il être complètement repensé ?
Pour le quartier de La Source-Les Presles, je souhaite un quartier réunifié autour d’une grande place centrale et le développement d’espaces verts. L’habitat doit également poursuivre sa mue en proposant des logements requalifiés ou neufs.

Le Centre-ville fera aussi l’objet d’autres aménagements.
Sur le Centre-ville, il s’agit de poursuivre les interventions de la première phase de rénovation urbaine : renforcer la connexion entre la rue de Paris et les berges de Seine par une ouverture et une végétalisation de l’esplanade de la Mairie et continuer d’améliorer les conditions d’habitat. Je souhaite le meilleur pour les Spinassiens. Si mon investissement est sans faille, ces projets d’envergure ne peuvent se faire sans un partenariat important avec l’Agence Nationale de la Rénovation Urbaine (ANRU), mais aussi de l’ensemble des acteurs nécessaires à ces transformations : bailleurs, aménageur et financeurs. J’espère avoir l’occasion de partager avec vous l’évolution de votre quartier dans le cadre des trois Forums de la Rénovation Urbaine organisés les 11 février (La Source-les Presles), 11 mars (Orgemont) et les 24 et 25 mars pour la cérémonie de clôture de ces Forums.

Page mise à jour le 01 février 2023


À lire également