Réhabilitation de la salle Blumenthal : proposez vos idées !

La Ville souhaite impliquer les habitants pour donner une seconde vie à la salle Blumenthal, une ancienne salle des fêtes située dans le quartier du même nom. Du 13 mai au 2 juin, vous pourrez déposer vos idées sur uneideepourepinay.fr !

C’est à vous de décider ce qu’il adviendra demain de la salle Blumenthal ! Du 13 mai au 2 juin, vous pourrez déposer vos propositions sur la plateforme uneideepourepinay.fr.

Pour vous aider à imaginer les usages possibles de ce lieu, deux rendez-vous seront organisés :

  • jeudi 9 mai de 16 h à 19 h
  • samedi 11 mai de 9 h 30 à 12 h 30

Des ateliers vous seront ensuite proposés pour vous aider à imaginer, avec les services de la Ville, les usages possibles.

La salle Blumenthal est composée au rez-de-chaussée d’une grande salle de 132 m² dotée d’une scène, d’un sous-sol de 127 m² et d’espaces en mezzanine. Le(s) service(s) proposé(s) s’adresse(nt) à un large public, satisfasse(nt) l’intérêt général, crée(nt) du lien social et intergénérationnel et qu’il ne s’agisse pas de services administratifs.

Un peu d’histoire

La salle Blumenthal est située au cœur de la cité-jardin d’Épinay, construite en 1920 par l’architecte Georges Vaudoyer sur demande du négociant philanthrope Willy Blumenthal désireux d’offrir à ses ouvriers des habitations bon marché et salubres. Au cœur de la cité-jardin qui compte 300 pavillons, deux immeubles et un dispensaire-garderie-bains-douches, se trouve une « salle de récréation ».

On y donne des concerts et des spectacles, on y projette des films. On y organise aussi les jeudis du patronage pour les enfants et des cours d’enseignement ménager pour les femmes. En 1943, la fondation Blumenthal, créée par Willy Blumenthal, est mise sous séquestre par le régime nazi en tant que « propriété juive ».

En 1945, tous ses biens sont attribués à la Croix-Rouge et, en 1959, la salle est vendue à la société Carbone Lorraine qui y installe un laboratoire de recherche sur les poudres. La salle est acquise en 2007 par la Ville qui y fait des travaux de restauration extérieurs.

Elle attend aujourd’hui les bonnes idées des habitants pour reprendre vie !