LEVER DE RIDEAU POUR LA CULTURE !

Le lien avec le public venait tout juste d’être rétabli lorsque l’annonce du nouveau confinement a tout bouleversé. La Maison du Théâtre et de la Danse, le Pôle Musical d’Orgemont, le Conservatoire de Musique et de Danse ou encore l’Espace Lumière ont, à nouveau, dû fermer leurs portes pour une durée indéterminée. Mais que s’est-il passé en votre absence ?

Les dernières infos

Dans le cadre de la 2e étape du déconfinement, l’enseignement artistique (sauf le chant) reprend pour les mineurs au Conservatoire et au Pôle Musical d’Orgemont – PMO
Si votre enfant est élève au Conservatoire ou participe à des ateliers au PMO, n’hésitez pas à contacter son professeur pour être tenu au courant des reprises des cours. Vous pouvez également appeler le Conservatoire ou le PMO.
Nous vous informerons de l’évolution de la situation concernant l’enseignement artistique en fonction des évolutions à venir.
. Le couvre-feu sera respecté pour les cours en soirée.

S’adapter …

Si au Conservatoire de Musique et de Danse, les élèves avaient cours à distance, certains professeurs, eux, se déplaçaient pour donner leur classe en visioconférence. Avec eux, 6 jours sur 7, le personnel administratif était présent dans les locaux et travaillait le plus normalement possible pour assurer la bonne gestion du Conservatoire. Stéphane Affonço professeur de guitare au Pôle Musical d’Orgemont utilisait, lui aussi, les locaux de l’établissement pour donner cours le samedi matin.

Les lumières du studio de danse rue Mulot sont restées éteintes quelques semaines car les professeurs de danse dispensaient également des cours à distance. Contrairement au premier confinement qui a surpris tout le monde et demandé une adaptation en un temps record, la mise en place du maintien des cours à distance lors de ce second confinement a été plus fluide et a, encore une fois, amené son lot d’anecdotes.

La Directrice du Conservatoire raconte :

“Le professeur de batterie a conseillé à ses élèves qui n’avaient pas de pads, d’utiliser des coussins en attendant de pouvoir retravailler sur une vraie batterie.”

Du côté de la Maison du Théâtre et de la Danse, des actions se sont maintenues, même à distance. Des ateliers de théâtre et de danse contemporaine, organisés par la MTD en partenariat avec l’Éducation nationale ont démarré au sein des écoles. Les directeurs et professeurs des établissements scolaires ont accepté de collaborer pour accueillir les artistes au sein des classes. Ces ateliers, qui ont lieu pendant plusieurs mois, permettent aux élèves, de la moyenne section au CM2 de découvrir ce qu’est le théâtre ou la danse à travers l’univers d’un artiste.

Trois compagnies professionnelles ont temporairement élu résidence à la MTD, profitant en exclusivité du calme du lieu, fermé au public. Parmi elles, la Compagnie du Rouhault, en résidence de trois ans dans la Ville, a peaufiné son nouveau spectacle Succession créé en octobre dernier sur le plateau de la MTD afin qu’il soit prêt pour sa tournée qui redémarrera en janvier 2021. Ces moments de partage permettent aux artistes et aux équipes programmatrices d’échanger des conseils, d’évoquer de futurs projets et de maintenir la création des spectacles malgré le confinement.

La deuxième partie du stage d’écriture de l’Atelier Générations, qui permettra à un groupe de Spinassiens de créer une courte pièce en collaborant avec des professionnels du spectacle, a, quant à lui, été animé par la Compagnie du Rouhault en visioconférence.

Au Pôle Musical d’Orgemont, à l’instar du Conservatoire, les cours de musique ont également continué à distance et des professionnels ont eu la possibilité d’être accueillis en studio, pour enregistrer dans le studio Mandela, ou en répétition sur scène. Aux mois de novembre et décembre, Raul Monsalve y Los Forajidos, Valentin K, Sophie Forte et ses musiciens ou encore Louise Jallu Quartet ont donc profité de la fermeture du PMO pour s’entraîner sur sa scène. Chaque jeudi des artistes intervenaient auprès d’une classe de seconde du lycée Feyder.

En ce qui concerne les activités organisées par le service du DACEJ (Département d’Actions Culturelles Enfance Jeunesse) au sein des écoles, des réunions entre professeurs et artistes ont eu lieu ces deux derniers mois. Elles ont permis d’organiser le démarrage des projets en arts visuels qui auront lieu tout au long de l’année scolaire dans le cadre du dispositif Cinémoi, entre autres.

Pour ceux qui souhaitaient en apprendre plus sur le patrimoine d’Épinay, des balades virtuelles ont été organisées par le service Archives et Patrimoine et se poursuivent tout au long du mois de décembre. Pour en savoir plus et vous inscrire, rendez-vous sur ExploreParis.com. Une belle mise en bouche avant d’avoir à nouveau le droit d’arpenter la ville pour se dégourdir les jambes.

… et rebondir !

A compter de la mi-décembre et avec l’autorisation de réouverture des lieux culturels, le quotidien au sein de ces structures reprend peu à peu sa place.

En décembre, ne ratez pas Vies de Papier, le 17 décembre à la Maison du Théâtre et de la Danse, une enquête archivistique fascinante. Et ça va swinguer avec la Jam Session, le 19 décembre, au Pôle Musical d’Orgemont : venez soutenir les artistes et vos salles de spectacles préférées !

En 2021, la Saison culturelle redémarre avec deux chorégraphies puissantes, Forward et Into Outside, une stratégie de report de spectacles a été mise en place et se poursuit. Elle vous permettra d’assister à la plupart des évènements qui ont été annulés en conservant simplement votre billet. Les places que vous aviez achetées restent valables pour la nouvelle programmation de l’évènement.

Les spectacles de la Saison culturelle qui ont, pour le moment, été reprogrammés :

D’autres spectacles sont en attente d’une date de report. Nous vous communiquerons ces informations lorsqu’elles seront confirmées.


À lire également