Plan de la ville

Le Cygne d'Enghien
Gros Buisson
Orgemont
Centre-ville
Les Écondeaux
LA SOURCE-LES PRESLES
Les Mobiles-La Briche-Les Béatus-Blumenthal

Sites partenaires

Arc en Seine

Douze collectivités de la boucle Nord de la Seine ont décidé de créer une Entente, permettant une coopération plus approfondie entre leurs territoires. Objectif : travailler à la mise en valeur du fleuve et de ses berges.

Depuis 2012, différentes rencontres se sont tenues entre les villes et le territoire riverain de la boucle Nord de la Seine et ont mis en évidence l’intérêt d’une réflexion commune sur cette portion du fleuve.

Cette Entente, lancée officiellement le 19 avril 2013 sous le nom d’Arc en Seine, a pour but de réfléchir à une meilleure relation du territoire avec le cours d’eau. Elle regroupe douze collectivités territoriales des départements de la Seine-Saint-Denis, des Hauts-de-Seine et du Val-d’Oise :

  • la Communauté d’agglomération d’Argenteuil-Bezons,
  • l'établissement public territorial Plaine Commune,
  • Argenteuil,
  • Saint-Denis,
  • Saint-Ouen,
  • L’Île-Saint-Denis,
  • Asnières-sur-Seine,
  • Clichy,
  • Colombes,
  • Gennevilliers,
  • Villeneuve-la-Garenne
  • Épinay-sur-Seine.
Les élus membres d'Arc en Seine

Définir un projet pour le fleuve

Les membres d’Arc en Seine se sont entendus pour engager une étude, qui doit permettre de revisiter le rapport au fleuve, jusqu’ici marqué par le passé industriel de ce territoire. L’objectif est de faire du cours d’eau un élément de continuité urbaine et paysagère de qualité.

L’enjeu de cette étude est d’arriver à l’écriture d’un projet commun, en prenant appui sur des thèmes transversaux tels que :

  • l’apaisement des voies sur berge et le rétablissement des continuités piétonnes
  • la requalification paysagère et la valorisation de la biodiversité
  • la valorisation touristique patrimoniale
  • la logistique fluviale et le transport de voyageurs
  • le maintien des activités économiques liées au fleuve
  • les sports et loisirs liés au fleuve, en relation avec les grands parcs urbains environnants
  • les franchissements
  • la lutte contre les inondations.

Les élus signent la convention constitutive d'Arc en SeineLe 19 avril 2013, les membres ont signé la convention constitutive d’Arc en Seine, qui a été approuvée par leurs instances respectives, et validé leur plan de travail.

Un atout pour les projets spinassiens

Cette Entente devrait faire avancer plusieurs dossiers, trop coûteux pour la Ville d’Épinay-sur-Seine seule. Elle sera le cadre idéal pour discuter de la construction d’une passerelle, entre le parc de l’Hôtel de Ville d’Épinay et le parc départemental de L’Île-Saint-Denis. Ce franchissement serait réservé aux circulations douces (piétons, vélos).
L’aménagement des berges, d’Argenteuil à Épinay, sera aussi à l’ordre du jour des discussions.

Ainsi Arc en Seine sera-t-elle un outil qui viendra compléter l’Agenda 21 mis en place par la Ville.